La Randonue: nu et libre

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Qui a peur de la randonnue ? C?est pas nu, c?est pas nu !

(à chanter sur l?air des Trois p?tits cochons)
I) La découverte et l?euphorie, puis la prévention et la distanciation : voilà ce que ce matin là, roulant à tombeau ouvert sur l?une des longues routes départementales girondines, les ouies immergées dans la dancefloor, je récapitulais. Ce parcours m?avait amenée à ce rendez-vous avec de parfaits inconnus qui m?avaient contactée. " Découverte " d?une activité naturiste autre que des trucs statiques genre vautrage au soleil et trempage dans l?eau de mer : la randonnue. " Euphorie " de découvrir par des photos les lieux traversés, à savoir cette forêt landaise si familière pour moi, et une brochette de gaillards réjouis à la mine sympathique.

Des centaines de "cyclo-nudistes" dans les rues de Madrid

MADRID (AFP) ? Des centaines de cyclistes nus ont défilé samedi dans le centre de Madrid pour réclamer plus de sécurité pour les vélos circulant en ville, a constaté l'AFP.
Sous le slogan "Nus face au trafic, justice dans les rues", les manifestants dénudés ont pris le départ vers 10H00 GMT sur la Plaza de Cibeles direction l'avenue Gran Via jusqu'à la Plaza de España.

Manifestation cyclonudiste mexico 2008

Comme dans plusieurs villes du monde, plusieurs centaines de cyclistes ont parcouru nus les rues de Mexico samedi pour exiger plus de respect de la part des quelque quatre millions d'automobilistes qu'ils côtoient dans la capitale mexicaine. Plus de 500 hommes et femmes, dont la moitié étaient entièrement dévêtus, ont pédalé de l'historique Avenue de la réforme à la place Zocalo, entonnant des slogans tels que "Sauvez votre planète, faites du vélo!" ou arborant le message "Véhicule non polluant" peint sur leur dos. "Nous circulons nus pour voir si, de cette façon, ils nous remarquent et cessent de nous rouler dessus", a souligné un des participants, Alejandro Hernandez.

Course nue à l'édition 2008 de bay to breakers (san franciso USA)

Pour ce 3eme dimanche le 18 mai 2008 s'est déroulée la course et marche de bay to breakers. Cette course traverse une partie de san francisco et fait 12 kms. Il y a 2 sortes de participants : Ceux qui courent pour gagner et ceux qui marchent pour s'amuser. Dans cette dernière catégorie les déguisements sont les bienvenus et bien que la nudité ne soit pas officiellement acceptée elle est tolérée, la police se souciant plus des problèmes liés à la boisson et à la drogue qu'au simple fait d'être déguisé sans rien du tout !

Cavalcade nue à Hyde Park pour le Centre anti cancer Maggie

Hyde Park, l'esprit de Lady Godiva a parcouru de nouveau à Hyde Park, au centre de Londres, où un groupe de femmes re-créé une protestation du 11ème siècle avec un tour nu du parc en cheval de piste.

Randonue à Coye la forêt le 12 Mai 2008

Nous étions 17 à nous retrouver devant le parking de la gare Orry-Coye vers 11h30 ce lundi de pentecôte. Sylvain Dekan, Richard, Jacques Gana, Jacques Freeman, Sylvie nature notre présidente de l'apnel, association pour la promotion du naturisme en liberté arrivaient tout droit de Normandie où ils avaient été accueillis chaleureusement par le club de plage de Merville-Franceville, puis par le club des naturistes rouennais (CNR) sur leur terrain de La Chênaie. Moi même donc et ma petite famille, Valérie et les enfants, Jocelyne et Philippe, Robert, Yann, Michel, Laurent, Thierry et notre organisateur de la journée Bernard, trésorier de l'apnel

Rock and nude - Nus à Paris pour un clip

Samedi 23 février 2008. Avenue des Champs-Elysées. Une scène irréelle s'offre aux motards de la Gendarmerie : deux femmes nues posent pour un clip du groupe de rock Démago

Le récit complet par Philippe Engammare, qui a vécu l'aventure en compagnie de Sylvie, notre présidente...

Galette des Rois Nudiens et Assemblée Générale de l'APNEL 2008

Le dimanche 6 janvier 2008 était prévue l'assemblée annuelle de l'APNEL , association nouvellement créée mi 2007 qui souhaite promouvoir le Naturisme En Liberté. A l'occasion de cette rencontre plusieurs activités étaient organisées vers Egly en Essonne. Des membres de l'associations sont venus, de loin pour certains, aquitaine normandie ou Belgique

Cheiron plan d'Audenq

Nous sommes le 28 décembre, il fait beau et presque chaud (14°). Nous avons rendez-vous à la balise 12, dans mon village de Coursegoules. Mon téléphone sonne, c’est Daniel qui m’annonce qu’il est avec Guy au point de départ de la randonnue. Le temps de passer à l’épicerie pour acheter du pain et du fromage, me voilà prêt pour partir. Guy me propose de changer légèrement l’itinéraire et de le faire dans l’autre sens, plusieurs personnes sont déjà sur le chemin devant nous.

Randonnue du 3 aout 2007 --> Les Concluses

DSCF3637.JPG

DSCF3636.JPG

DSCF3638.JPG

DSCF3639.JPG

DSCF3642.JPG

DSCF3650.JPG

DSCF3651.JPG

DSCF3652.JPG

DSCF3654.JPG

DSCF3653.JPG

DSCF3656.JPG

DSCF3658.JPG

DSCF3662.JPG

DSCF3666.JPG

DSCF3667.JPG DSCF3668.JPG

DSCF3671.JPG

DSCF3673.JPG DSCF3676.JPG

DSCF3681.JPG

DSCF3682.JPG

DSCF3687.JPG

          Rencontre avec des randonneurs textiles!!! :)

DSCF3688.JPG

DSCF3693.JPG

DSCF3695.JPG

DSCF3697.JPG

DSCF3699.JPG

DSCF3700.JPG

DSCF3701.JPG

DSCF3702.JPG DSCF3705.JPG DSCF3707.JPG

Randonnue du 25 juillet 2007 --> Le Merderic

DSCF3098.JPG

DSCF3102.JPG DSCF3104.JPG

DSCF3116.JPG

DSCF3105.JPG DSCF3119.JPG

DSCF3120.JPG

DSCF3122.JPG

DSCF3128.JPG

DSCF3130.JPG

DSCF3135.JPG

DSCF3136.JPG

DSCF3137.JPG

DSCF3138.JPG

ELAN 2 la course nudiste 2007 cross-country en argentine

Pour la deuxième fois consécutive, en Amérique Latine, l'encontre latino américaine de naturisme (ELAN) a eu lieu, organisé par la Reserva Naturista Yatan Rumi et Apanna Association Civile, avec les auspices de la municipalité de la Ville de Tanti, Córdoba, Argentine et de la Fédération naturiste internationale.

Randonnue : Calanques de Cassis

Le rendez-vous est prévu à 10h30. Le temps de venir de Coursegoules puis de prendre Daniel et Vicky à Mandelieu, nous arrivons sur le parking du col de la Gardiolle à 11h00. Je n’avais pas prévu la traversée de Cagnes-sur-mer qui m’a pris ½ heure de plus. Tout le groupe est encore là prêt à partir. Le temps de faire connaissance avec le groupe, nous voilà partis. La piste suit la crête, le mistral frais souffle modérément. J’ai sur moi un T-shirt et un sweat, je me demande si on va pouvoir se mettre nu. Dans la précipitation du départ, je m’aperçois que j’ai oublié mon téléphone et mes papiers en vue dans la voiture, je fais demi tour. De retour, certains sont déjà en tenue de peau. Je me déshabille aussi, je suis toujours étonné par le fait qu’une fois nu on n’a pas plus froid. Au bout de 800m, on quitte la piste pour prendre un petit sentier parsemé de pins, de chênes vert, de romarins et autres arbustes piquants. Le terrain est tellement aride que la végétation reste de petite taille. Le sentier est maintenant à l’abri du vent. Il serpente de vallons en collines. On passe le vallon des Rampes puis le vallon de la Fenêtre puis le col de la Fenêtre. La vue est magnifique. On aperçoit au loin les falaises Soubeyranes de 400m de hauteur, qui surplombent la mer. Derrière nous le cirque des Péletins. Au col de la Fenêtre le vent semble plus fort qu’au départ mais nous arrivons toujours à rester en tenue de peau.IMG_0358.JPG Passé le col, le sentier descend vers le vallon de l’Oule, où on se retrouve de nouveau à l’abri du vent. Bruno nous invite à faire la pause déjeuner ici parce que plus loin il n’y aura plus beaucoup d’endroit aussi bien exposé au soleil et sans vent. Daniel nous a apporté une bouteille de vin que nous avons dégustée tous ensemble. Après le déjeuner, on repart vers le vallon des Chaudronniers, jusque-là nous n’avons rencontré personne, mais à l’approche des falaises du Devenson nous croisons un groupe de six personnes hommes et femmes, bonjour, bonjour mais un peu surpris de croiser des personnes nues par ce temps de mistral. Nous arrivons au col du Devenson. Là encore, nous croisons plusieurs groupes de personnes. Certains sont surpris et d’autres gênés mais aucun ne fera de réflexion désagréable. Maintenant nous sommes à la verticale de l’îlot du Dromadaire, à l’Est la vue est splendide sur les calanques du Devenson , de Eissadon  et de l’Oule. A l’ouest sur les calanques de Sugiton, de Morgiou et du cap Morgiou. Le vent souffle de plus en plus fort, je commence à avoir froid aux mains mais tout le groupe ou presque reste nu. Nous croisons de plus en plus de monde, de plus en plus surpris de trouver des personnes nues par un vent pareil. Dans une partie étroite et vertigineuse du chemin, nous nous trouvons face à deux femmes qui, surprises, nous demandent si nous sommes un club et si nous avons fait un voeu pour être dans cette tenue. Elles nous demandent si on n’a pas froid parce que, elles, sont gelées. On leur répond avec humour de se mettre comme nous pour ne pas avoir froid. Le sentier suit la falaise quelques temps puis monte vers une crête faite de blocs verticaux. Le vent est de plus en plus fort. Le sentier passe entre deux blocs énormes où des marches sont taillées dans la roche. A la sortie du passage, le vent est tellement fort que l’on a du mal à rester debout. Le sentier monte légèrement et au bout de 200m, là devant nous un puits avec de l’eau fraîche et potable, à 480m d’altitude, au point le plus haut de notre promenuade. Nous voilà maintenant sur un chemin large qui suit la crête de l’Estret. Le vent souffle de plus en plus fort, certains se sont rhabillés mais quatre irréductibles résistent toujours. Nous marchons d’un pas rapide pour nous réchauffer un peu. En face de nous se dresse la Muraille de Chine, le Mont Carpiane et sur la gauche on aperçoit Marseille. Nous arrivons au parking vers 16h00. Une fois habillés, et comme nous ne faisons plus d’efforts, nous commençons à avoir froid. Nous avons fait 12 km et passé cinq heures nus, repas compris, et avons rencontré une trentaine de personnes habillées.

Merci à Bruno pour cette randonnue magnifique.

JP Guido

merveille de la nature

juillet_2006_073.jpg

toujours visite des calanques

juillet_2006_098.jpg

- page 2 de 3 -