Mot-clé - Crête de Viaïre.

Fil des billets

vendredi, octobre 12 2007

Randonnue en août Cheiron

1) Crête de Viaïre

Je pars de chez moi il est 15h00, je traverse la Cagnes et j’emprunte les drailles laissées par le passage des moutons.

 Je passe au dessus de la ferme de Camp-Réou, puis quelques mètres plus loin je suis encore en vue du village mais je me dis que si il y a quelqu’un  à une fenêtre il faut qu’il ait de bons yeux pour me voir. Je décide donc de quitter mon short.

En suivant la crête j’aperçois sur la droite une doline, ayant fait de la spéléologie je me dis qu’il pouvait y avoir un aven. Je me dirige vers la doline et à peine arrivé je trouve un aven marqué 50T1.

 Je repars vers la crête et me dirige vers l’ouest, il n’y a plus de chemin, je saute de rochers en rochers (lapiaz).  

Un peu plus loin les lapiaz ressemblent à un sol lunaire. La crête est de plus en plus difficile à suivre, j’aperçois au loin le village de Gréolières et en dessous de moi la Bastide Blanche.

J’entame la descente entre les buis et les chênes, à plusieurs reprises je suis obligé de changer de direction pour me frayer un chemin.J’arrive enfin au dessus de la route. Je repars alors vers le village, il n’y a pas de chemin mais les restanques sont belles et l’herbe pas trop haute, les moutons ont passé le printemps à la couper.

Je suis toujours nu malgré la route proche. Très peu de voitures passent et je suis un peu caché par les arbres qui bordent les restanques.

Je passe au dessus d’une vieille ferme abandonnée, une source sort de la roche que les anciens on su canaliser.

Je repasse au dessus de la ferme de Camp-Réou, mais cette fois sous la crête. Le village n’est plus qu’à 600 mètres. J’ai passé 4 heures nu sans voir personne seulement quelques voitures sur la route.

2) Murs de Mr France :

 Deux jours plus tard je repars aussi vers 15 h et j’emprunte le chemin qui part de la Colette et monte au Prét, je me mets nu dès les premiers arbres atteints.

Arrivé à la piste je me dirige vers le nord et j’attaque l’adret du Cheiron, au dessus de moi se dressent les murs de Mr France.

Arrivé au dernier mur celui-ci est équipé de marches formées par de simples pierres longues plantées dans le mur.

J’arrive à la bergerie, les murs sont encore intacts, il y a une porte et au fond une ouverture.

Je m’approche de l’ouverture et là je vois une citerne creusée dans la montagne. La citerne est pleine d’une eau limpide. Tout autour de la bergerie il n’y a que des pierres pas la moindre trace d’eau.

L’histoire dit que Mr France a passé toute sa vie à construire cette bergerie et que une fois finie il ne l’aurait pas supporté et se serait pendu au tilleul planté vingt ans plus tôt.

Légende à lire dans « Le temps des Veillées » de A. Benvenuto L.Lapchin Editions Serre.

Jean Paul

Site du portail naturiste francophone VivreNu.com  : blognaturiste.com  rencontres-naturistes.com   lenaturisme   Achat Vidéos VivreNu   Régie Pub Naturiste   nudismlife.com   videosgags.fr   tousnus.fr   photos naturistes   Revues Naturistes Vintage   Randonue   Plages Naturistes   Cyclonudistes   tv-naturiste